Bar de la Friche la Belle de Mai
Jeudi 5 octobre à 18h
Aubades (Marseille)
Guylaine Renaud, Cesare Mattina, Hervé Foueré : chant, tambourin,
Ghislain Carosio, Daniel Marinelli, Marie-Ange Janucillo : chant
Co-production AMI Centre National de Développement pour les Musiques Actuelles et Système Friche Théâtre



Bar de la Friche la Belle de Mai
Vendredi 6 octobre à 18h
Mascarimiri’ (Salento)
Vito Giannone : mandoline, voix, tambourin
Beppe Branca : basse électrique, grosse caisse, voix
Claudio «Cavallo» Giagnotti : chant, tambourin et flûtes
Co-production AMI Centre National de Développement pour les Musiques
Actuelles et Système Friche Théâtre

Chants traditionnels revisités, échos du bassin méditerranéen,
appels et cris du marché accompagnés de percussions, Aubades s’inspire de la chanson d’aube ou aubade véhiculée par les troubadours dans le Sud de la France aux XIIe et XIIIe siècles. Le groupe se distingue par cet hommage rendu à une fonction sociale et séculaire de la voix : celle des tout premiers «communicants» (crieurs ou chanteurs de rue) mais Aubades fait aussi la part belle à la recherche et à l’improvisation. De quoi redessiner une enthousiasmante complicité avec le public, aussi nouvelle qu’ancestrale !
Mascarimiri’ puise son inspiration dans la musique populaire et
traditionnelle du Salento au sud de l’Italie. Le groupe véhicule la tradition musicale de cette terre d’accueil et de départ située dans le «talon de la botte» italien. Il joue ses rythmes et ses sonorités typiques et donne néanmoins une portée moderne à sa lecture de la tradition. Invité par Les Négresses Vertes, sur la route en tournée avec Dupain, Mascarimiri’ étonne et séduit avec sa convaincante trajectoire musicale faite de culture(s) et de rythmes dansants




Bar de la Friche la Belle de Mai

Samedi 7 octobre à 18h
Transit - présentation de l’atelier musique organisé par le GRIM
Avec Miriam Palma : chanteuse sicilienne,
Gianni Gebbia : saxophoniste palermitain,
Elio Martusciello : compositeur acousmaticien de Rome,
Matthieu Chamagne : musicien-informaticien de Nancy,
Jean-Marc Montera : guitariste de Marseille

Cette rencontre a pour objectif de réunir des musiciens de cultures
proches autour d’un processus de création musicale où chacun est déjà impliqué de par sa recherche personnelle. La proposition de travail est de créer une relation directe entre la cellule voix/instruments et les différentes formes de traitements informatiques.